Bouquet 30 La collection intégrale du musée municipal de Lorient Partie 4

 

 

 

 

Bouquet 30 La collection intégrale du musée municipal de Lorient

Partie 4

 

 

André Breton, Incendie de Lorient en 1943, sans mention de technique, sans mention de dimensions © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 380

De quel André Breton s’agit-il ? Nous l’ignorons, n’ayant trouvé aucune image correspondante, ni aucun descriptif de l’oeuvre

 

 

André Breton, Manoir d’Ernest Hello à Keroman, sans mention de technique, sans mention de dimensions © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 391

De quel André Breton s’agit-il ? Nous l’ignorons, n’ayant trouvé aucune image correspondante, ni aucun descriptif de l’oeuvre

La seule référence rencontrée au cours de nos recherches est une liste entièrement écrite à la main, comportant les titres des oeuvres qui devaient figurer dans un inventaire. Mais de quand date-t-elle ?  A-t-elle été écrite en 1895 lors des débuts de la constitution de la collection du musée municipal de Lorient ? Entre la première et la seconde guerre mondiale ? Nous l’ignorons.

 

 

Lucien Henri Buron, Le repos dominical, Huile sur toile, 160 x 130 cm, 1935 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 10

 

Lucien Henri Buron, Le repos dominical, Huile sur toile, 160 x 130 cm, 1935 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 10

 

Un repos dominical visiblement bien savouré, la quiétude, le plaisir d’avoir le temps de fumer la pipe

Lucien Henri Buron, Le repos dominical, Huile sur toile, 160 x 130 cm, 1935 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 10

 

Très beau travail technique de représentation du visage et des mains

Lucien Henri Buron, Le repos dominical, Huile sur toile, 160 x 130 cm, 1935 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 10

 

De quoi peut-il s’agir ?

Lucien Henri Buron, Le repos dominical, Huile sur toile, 160 x 130 cm, 1935 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 10

 

Grande maîtrise de la représentation technique des articulations d’une main,

une main qui a beaucoup travaillé au cours de son existence

Lucien Henri Buron, Le repos dominical, Huile sur toile, 160 x 130 cm, 1935 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 10

 

Et très discrètement une nature morte simple,

quelques fleurs, des géraniums, un pot en terre, un bol pour le café

Lucien Henri Buron, Le repos dominical, Huile sur toile, 160 x 130 cm, 1935 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 10

 

 

Lucien Henri Buron, La mère religieuse, Huile sur toile, 164 x 128 cm, 1933 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 9

 

Une toile absolument saisissante d’une religieuse, peut-être lorientaise

Lucien Henri Buron, La mère religieuse, Huile sur toile, 164 x 128 cm, 1933 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 9

 

Un univers sobre, une tenue austère, mais les fleurs ne sont pas oubliées

Lucien Henri Buron, La mère religieuse, Huile sur toile, 164 x 128 cm, 1933 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 9

 

Une nature morte, une vie de réel silence, des fleurs sous une cloche de verre, une tasse de thé ou de café, un missel ou la Bible

le tout sur une commode en châtaigner ayant trempé longtemps dans l’eau du Scorff,

à grands tiroirs en façade,  un plateau de marbre gris

Lucien Henri Buron, La mère religieuse, Huile sur toile, 164 x 128 cm, 1933 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 9

 

Une personnalité qui est à la fois un mélange de bonté et d’esprit de décision

Lucien Henri Buron, La mère religieuse, Huile sur toile, 164 x 128 cm, 1933 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 9

 

Un visage au sourire malicieux dans un nuage d’austérité et d’ordre

Lucien Henri Buron, La mère religieuse, Huile sur toile, 164 x 128 cm, 1933 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 9

 

Des mains qui ont énormément travaillé,

un gonflement des poignets et des doigts qui traduit peut-être des soucis d’arthrose

L’anneau signifie qu’elle est l’épouse du Christ

Lucien Henri Buron, La mère religieuse, Huile sur toile, 164 x 128 cm, 1933 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 9

 

 

Lucien Henri Buron, Sans titre, Huile sur toile, 64 x 49 cm, 1934 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 81

 

Comment peut-on cacher une telle toile à la contemplation humaine ?

Lucien Henri Buron, Sans titre, Huile sur toile, 64 x 49 cm, 1934 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 81

 

Un homme harassé par une vie de travail

Ce tableau est un coup de poing pictural dans le visage de l’exploitation sociale

Lucien Henri Buron, Sans titre, Huile sur toile, 64 x 49 cm, 1934 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 81

 

Une très très belle représentation d’un paysan breton en costume bigouden alliant à la fois la sobriété de la veste et la munificence du plastron

Lucien Henri Buron, Sans titre, Huile sur toile, 64 x 49 cm, 1934 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 81

 

Un plastron réalisé par un Brodour avec une succession de signes et de lignes qui renvoient étonnamment à la période gauloise cf le casque d’Agris, même si l’on sait que les motifs sont souvent des transpositions de ce que la mode des puissants propose, quel que soit le siècle

Lucien Henri Buron, Sans titre, Huile sur toile, 64 x 49 cm, 1934 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 81

 

Le casque gaulois d’Agris, 350 ans avant J.C.

Orfèvre gaulois anonyme, Casque d’Agris, Fer, bronze, or, corail, découvert en 1981 en Charente, 350 ans avant J.C. © Musée d’Angoulême, Photographie Thierry Blais

 

 

Lucien Henri Buron, Le père Yves, Huile sur toile, 60 x 55 cm, s.d. © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n°274

 

Une autre très belle toile d’un paysan breton en costume bigouden

Lucien Henri Buron, Le père Yves, Huile sur toile, 60 x 55 cm, s.d. © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 274

 

Etre fier ! Chapeau, col blanc immaculé, veste sobre et plastron chatoyant

Lucien Henri Buron, Le père Yves, Huile sur toile, 60 x 55 cm, s.d. © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 274

 

Un visage de fatigue, d’usure et d’exténuation qui est un message social à lui tout seul

Lucien Henri Buron, Le père Yves, Huile sur toile, 60 x 55 cm, s.d. © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 274

 

Le plastron qui a atteint sa décoration maximale à partir de 1900

Lucien Henri Buron, Le père Yves, Huile sur toile, 60 x 55 cm, s.d. © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 274

 

Casque gaulois, IIIIe siècle avant J.C., l’émail a remplacé le corail,

un objet  certainement votif

Orfèvre gaulois anonyme, Casque gaulois d’Amfreville-sous-les-Monts , bronze, fer, or, émail, découvert en Normandie dans l’Eure, IIIe siècle avant J.C.  ©  Musée d’archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye

 

 

Pierre Cadre, Madame de Sévigné débarquant à Lorient, Pastel sur toile, 130 x 122 cm, 1930 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 11

 

Cette oeuvre est actuellement exposée dans le Musée de la Compagnie des Indes, à Port-Louis

Pierre Cadre, Madame de Sévigné débarquant à Lorient, Pastel sur toile, 130 x 122 cm, 1930 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 11

 

Malheureusement dans des conditions affligeantes

Pierre Cadre, Madame de Sévigné débarquant à Lorient, Pastel sur toile, 130 x 122 cm, 1930 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 11

Pierre Cadre, Madame de Sévigné débarquant à Lorient, Pastel sur toile, 130 x 122 cm, 1930 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 11

 

Il faut espérer qu’il y ait une protection par une vitre, car il s’agit d’un pastel, technique par excellence fragile

Pierre Cadre, Madame de Sévigné débarquant à Lorient, Pastel sur toile, 130 x 122 cm, 1930 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 11

 

Comme toujours on retrouve sur le plan scientifique la mention Musée de la Compagnie des Indes, alors qu’il s’agit d’une oeuvre créée en 1930 et que la Compagnie des Indes a cessé définitivement d’exister en 1795 avec quelques soubresauts postérieurs

Pierre Cadre, Madame de Sévigné débarquant à Lorient, Pastel sur toile, 130 x 122 cm, 1930 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° GF 11

 

 

Pierre Cadre, Lorient détruit, La Chambre de commerce, Le bas de la rue Carnot, Aquarelle, 36 x 30 cm,  août 1943 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 294

Encore un très beau témoignage historique direct des dégâts considérables infligés à la Ville de Lorient par les bombardements anglo-américains, peint en 1943

Il est invraisemblable que les lorientais ne puissent pas en prendre connaissance

Pierre Cadre, Lorient détruit, La Chambre de commerce, Le bas de la rue Carnot, Aquarelle, 36 x 30 cm,  août 1943 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 294

 

 

Pierre Cadre, Lorient détruit, Le théâtre, Le cours de la Bôve, Aquarelle, 36 x 30 cm, août 1943 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 295

Un autre très beau témoignage historique direct des dégâts considérables infligés à la Ville de Lorient par les bombardements anglo-américains, peint en 1943

Pierre Cadre, Lorient détruit, Le théâtre, Le cours de la Bôve, Aquarelle, 36 x 30 cm, août 1943 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 295

 

Le magnifique théâtre de Lorient cours de la Bôve

Théâtre de Lorient, Carte postale, circulation avant 1920 © Collection particulière

 

Sur l’histoire du théâtre de Lorient au XVIIIe siècle, l’incontournable et non remplacé ouvrage de Jean-Louis Debauve

Jean-Louis Debauve, Théâtre et spectacles à Lorient au XVIIIe siècle, Paris, 1966 © Collection particulière

 

 

Maurice Henry Cahours, 1889-1954, La charrette de goëmon, Huile sur toile, Dimensions non précisées, Propriété de la ville de Lorient par don en 1960, s.d.  © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 269

Un très beau rendu de la relation cheval / être humain sur fond de côte rocheuse échancrée

Maurice Henry Cahours, 1889-1954, La charrette de goëmon, Huile sur toile, Dimensions non précisées, avant 1954  © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 269

 

 

Maurice Henry Cahours, 1889-1954, Dans la baie de Douarnenez, La baie des Trépassés, Huile sur toile, 22 x 33 cm, Propriété de la Ville de Lorient par achat, s.d. © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 82

Un magnifique traitement de l’eau

Maurice Henry Cahours, 1889-1954, Dans la baie de Douarnenez, La baie des Trépassés, Huile sur toile, 22 x 33 cm, avant 1954 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 82

 

 

Alexandre Chantron, 1842-1918, Femme tenant des fleurs, Huile sur toile, 64 x 45 cm, avant 1918 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 87

 

Corps de nacre et roses aux parfums orientaux et envoûtants du XIXème siècle comme Madame Isaac Péreire

Alexandre Chantron, 1842-1918, Femme tenant des fleurs, Huile sur toile, 64 x 45 cm, avant 1918 © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 87

 

 

Léopold Chazal, Marché aux bestiaux, Huile sur toile, Dimensions non précisées, s.d. © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 204

 

Une scène qu’on croirait directement venue du pays Pourleth, sur la place des Halles du Faouët !


Léopold Chazal, Marché aux bestiaux, Huile sur toile, Dimensions non précisées, s.d. © Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 204

 

( A bientôt pour la suite de la description intégrale des collections artistiques enfouies dans les réserves picturales de la Ville de Lorient )

Bouquet 30 La collection intégrale du musée municipal de Lorient Partie 4