Un artiste dans la rade de Lorient, Charles Longueville 1829 1899 Partie 1

 

Un artiste dans la rade de Lorient, Charles Longueville 1829 1899

 

Charles Longueville 1829 1899, La rade de Lorient, Huile sur feuille cartonnée, 15 x 25 cm, 1880 © Collection particulière

 

 

Charles Longueville suit sa scolarité au Collège de Lorient. En 1845 il est reçu au concours de l’Ecole navale après avoir passé ses examens dans cette même ville.

Ses notes en dessin lors de sa préparation à Brest montrent que le jeune homme est exceptionnellement doué.

Comme tout marin, il va passer de longues périodes en mer, sur tous les océans et abordera tous les continents. Il va en profiter pour dessiner et peindre continuellement ce qu’il voit dans ses multiples périples, sur des feuilles volantes ou dans des carnets de voyage. Il revient de temps en temps à Lorient lorsque ses affectations successives lui en donnent la possibilité.

En 1858 il intègre le corps des fusiliers marins à Lorient, celui-là même qui existe toujours à Lanester.

Cinq années plus tard il fait partie de la Société des Aquafortistes de Paris, fondée par Cadart, soutenue par Baudelaire, et qui compte dès le départ dans ses rangs Corot, Delacroix, Manet, Puvis de Chavannes. Charles  Longueville y publie dès 1863 une eau-forte intitulée Une rue à Beyrouth, qui est vivement appréciée.

Ayant fait valoir ses droits à la retraite d’Officier de marine, il va entièrement se consacrer à ses activités artistiques.

La famille occupe de manière pérenne à partir de 1885 une maison, Kermaria, 22 rue Saint-Vincent près de la gare, et il aime à profiter de son jardin le Retiro, par lui affectueusement nommé, place Saint-Christophe – juste en face de la chapelle – à Lorient.

 

1 Un habitant de la ville de Lorient

 

Peindre son fils dans le jardin familial, son « Retiro« 

Charles Longueville 1829 1899, Edouard en promenade dans le jardin près l’Eglise Saint-Christophe, Huile sur feuille cartonnée, 25 x 17 cm, 1874 © Collection particulière

 

 

et mettre en valeur la chapelle Saint-Christophe à différents moments de la journée

Charles Longueville 1829 1899, Chapelle Saint-Christophe, Huile sur feuille cartonnée, 21 x 21 cm, 1874 © Collection particulière

 

 

Une chapelle Saint-Christophe très fréquentée dans les années 1930

Sortie de messe à la chapelle Saint-Christophe, Tirage photographique, 1934 © Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP

 

 

qui a subi les destructions des bombardements anglais et américains de 1943

Vue de l’extérieur de la chapelle Saint-Christophe, Tirage photographique, 1945 © Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP

 

 

Chapelle Saint-Christophe, vue d’ensemble après les bombardements

Vue de l’extérieur de la chapelle Saint-Christophe, Tirage photographique, 1945 © Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP

 

 

Ce qui restait de l’intérieur de la nef

Vue de l’extérieur de la chapelle Saint-Christophe, Tirage photographique, 1945 © Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP

 

 

Charles Longueville peut également s’installer sur la rive de Lanester pour croquer la pointe de la chapelle Saint-Christophe

Charles Longueville 1829 1899, Chapelle Saint-Christophe, Dessin, 23 x 43 cm, 1889 © Collection particulière

 

 

revenir par barque dans son Retiro bien-aimé

Charles Longueville 1829 1899, Butte de la Chapelle Saint-Christophe, Dessin, Extrait de son Journal, 1889 © Collection particulière

 

 

La pointe Saint-Christophe avec sa chapelle

Pointe Saint-Christophe, Tirage photographique, 1934 © Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP

 

 

 peindre le château de Trefaven depuis le bas de la butte Saint-Christophe


Charles Longueville 1829 1899, Le château de Trefaven sur les bords du Scorff, Huile sur feuille cartonnée, 15 x 22 cm, 1874 © Collection particulière

 

 

faire des dessins rapides du lieu

Charles Longueville 1829 1899, Trefaven près Lorient, Dessin, 14 x 23 cm, 1882 © Collection particulière

 

 

puis se promener au nord, le long du Scorff

Charles Longueville 1829 1899, Les rives du Scorff à marée basse, Huile sur feuille cartonnée, vers 1870 © Collection particulière

 

 

 

Un autre jour se rendre au port, et pour cela passer devant l’hôpital civil

Charles Longueville 1829 1899, Hôpital civil de Lorient, Dessin,  x  cm, 15 juillet 1889 © Collection particulière

 

 

assister à la mise à flot de l’Indomptable

Charles Longueville 1829 1899, Mise à flot de l’Indomptable, Dessin, 16 x 24 cm, 18 septembre 1883 © Collection particulière

 

 

ou apprécier l’allure majestueuse du Brennus

Charles Longueville 1829 1899, Le Brennus, Dessin, 1896 © Collection particulière

 

 

 

Certains jours croquer le port de Lorient depuis Locmiquélic

Charles Longueville 1829 1899, Port de Lorient, Dessin, 1886 © Collection particulière

 

 

 

Dans ses moments libres se promener au square Brizeux

Charles Longueville 1829 1899, Square Brizeux, Dessin, 8 juillet 1869 © Collection particulière

 

 

flâner seul ou en famille sur les bords du Scorff

Charles Longueville 1829 1899, Rives du Scorff, Huile sur feuille cartonnée, 1873 © Collection particulière

 

 

 

Le dimanche matin assister aux offices à l’Eglise

Charles Longueville 1829 1899, Mariage à l’église de Lorient, Dessin, Plume, 9 avril 1890 © Collection particulière

 

 

puis décider au retour de prendre une ruelle en pente, pour longer le Scorff

Charles Longueville 1829 1899, Vers les bords du Scorff, Huile sur feuille cartonnée, 30 x 24 cm, 1874 © Collection particulière

 

 

 

L’après-midi assister aux régates

Charles Longueville 1829 1899, Régates à Lorient, 8 juillet 1888 © Collection particulière

 

 

ou faire une promenade en famille, une partie de pêche toujours au bord du Scorff

Charles Longueville 1829 1899, Bords du Scorff, Huile sur feuille cartonnée, 21 x 30 cm, 1874 © Collection particulière

 

 

 

rêver des pays parcourus pendant sa carrière militaire en les mélangeant avec les paysages de Lorient

Charles Longueville 1829 1899, Rives du Scorff, minaret et caïque, Huile sur feuille cartonnée, 16 x 22 cm, 1874 © Collection particulière

 

 

 

A certaines périodes de l’année assister à des fêtes d’exception à Lorient

Charles Longueville 1829 1899, Fête maritime de la Saint-Jean dans la rade de Lorient, Journal, 24 juin 1892 © Collection particulière

 

 

Charles Longueville 1829 1899, Fête maritime de la Saint-Jean dans la rade de Lorient, Journal, 24 juin 1892 © Collection particulière

 

 

Charles Longueville 1829 1899, Fête maritime de la Saint-Jean dans la rade de Lorient, Journal, 24 juin 1892 © Collection particulière

 

 

 

ou de temps à autre s’évader sur l’autre rive du ruisseau du Faouëdic

Charles Longueville 1829 1899, Rive de Keroman, Ville de Lorient, Dessin sur papier brun, Plume, 12 x 23 cm, 31 juillet 1882 © Collection particulière

 

 

 

et admirer la rade de Lorient avec l’îlot central de Saint-Michel

Charles Longueville 1829 1899, La rade de Lorient, Huile sur feuille cartonnée, 15 x 25 cm, 1880 © Collection particulière

 

 

Prochaine parution : Le Keroman de Charles Longueville, un Keroman qui n’existe plus

 

 

 

Un artiste dans la rade de Lorient, Charles Longueville 1829 1899 Partie 1