29 Catalogue raisonné des oeuvres du peintre Michel Bouquet. Partie 1 Le peintre des ports et des batailles navales

 

 

Catalogue raisonné des oeuvres du peintre Michel Bouquet.

Partie 1

 

 

La première oeuvre connue de Michel Bouquet

 

1827 L’année où la traite négrière est interdite dans l’empire colonial français, sous le règne du roi Charles X

 

1827 Vue des bords de la Blavette

Michel Bouquet, Vue des bords de la Blavette, Encre de Chine, 20 x 22 cm, Don de l’artiste en juillet 1827, Musée d’Orléans

 

 

 

Partie 1 Se former sous la direction de Gudin, peintre favori du roi Louis-Philippe : le peintre des ports et des batailles navales

 

1 Le peintre des ports

 

” La réputation de M. Bouquet n’est pas encore populaire dans les ports, parce que ses oeuvres peu nombreuses n’y sont parvenues que traduites imparfaitement par le burin des graveurs. Mais, pour qui a vu, à l’exposition, ses trois dernières marines, et particulièrement un effet du soleil levant, à travers le brouillard ; pour qui a pu apprécier les esquisses dont cet artiste a doté notre France maritime, son talent est plein d’avenir, et son nom peut, sans pâlir, figurer à côté de celui des Gudin, Biard, Garneray, Gilbert, Le Poitevin, Morel Fatio, Jugelet, etc., etc.”

Amédée Gréhan Fondateur de La Revue maritime.

 

1835 Marine, Vue prise au Port-Louis près Lorient, effet de brouillard, soleil levant, Huile sur toile, Salon de 1835, Oeuvre détruite en 1870 dans l’incendie du château de Saint-Cloud lors de la guerre franco-prussienne

 

1836 L’année du Lys dans la vallée de Balzac, de La Nature de Ralph Waldo Emerson, du Concerto pour piano et orchestre en si mineur n°2 de Chopin dont Michel Bouquet fréquentait en 1836 le même cercle très fermé, le Cercle des Arts, à Paris.

 

1836 Boulogne, Vue des bords de la Liane

Michel Bouquet, Boulogne, Vue des bords de la Liane, La France maritime, gravure sur bois ou acier, 13 x 22 cm, 1837 © Collection particulière

 

 

Le même document, aquarellé

Michel Bouquet, Boulogne, Vue des bords de la Liane, La France maritime, gravure sur bois ou acier, aquarellée, 13 x 22 cm, 1837 © Collection particulière

 

 

1837 L’année des Voix intérieures de Victor Hugo, dont Michel Bouquet fréquentait le fils Charles, l’année des Lettres sur l’Algérie de Tocqueville

 

1837 Dunkerque

Michel Bouquet, Le port de Dunkerque, gravure sur bois ou  acier par Alès, 13 x 22 cm, La France maritime, 1837 © Collection particulière

 

 

Le même document, aquarellé

Michel Bouquet, Le port de Dunkerque, gravure sur bois ou  acier par Alès, aquarellée, 13 x 22 cm, La France maritime, 1837 © Collection particulière

 

 

 

1837 L’année de l’ouverture du premier tronçon de chemin de fer régulier Paris Saint-Germain en Laye

 

1837 Granville, Manche

Michel Bouquet, Vue de Granville, gravure sur acier, 13 x 22 cm, La France maritime, 1837 © Collection particulière

 

 

Le même document, aquarellé

Michel Bouquet, Vue de Granville, gravure sur bois ou acier par Alès, aquarellée, 13 x 22 cm, La France maritime, 1837 © Collection particulière

 

 

 

1838 L’année du décès de Talleyrand et de la nomination de l’historien Michelet au Collège de France

 

1838 Marine, Dépècement d’une baleine

Michel Bouquet, Le dépècement d’une baleine, gravure sur bois ou acier, 13 x 22 cm, La France maritime, 1837 © Collection particulière

 

 

Le même document, aquarellé

Michel Bouquet, Le dépècement d’une baleine, gravure sur bois ou acier, aquarellée, 13 x 22 cm, La France maritime, 1837 © Collection particulière

 

 

 

1838 L’année où George Sand et Alexandre Dumas créent la Société des Gens de Lettres

 

1838 Chaloupe de pêcheurs majorquins enlevée par des prisonniers français à Cabrera

Michel Bouquet, Attaque d’une chaloupe de pêcheurs majorquins enlevée par des prisonniers français, gravure sur acier, 13 x 22 cm, La France maritime, 1838 © Collection particulière

 

 

Le même document, aquarellé

Michel Bouquet, Attaque d’une chaloupe de pêcheurs majorquins enlevée par des prisonniers français, gravure sur acier, aquarellée, 13 x 22 cm, La France maritime, 1838 © Collection particulière

 

 

 

1839 L’année où Arago annonce l’invention de la photographie et Stendhal publie La Chartreuse de parme

 

1839 Cherbourg

Michel Bouquet, Cherbourg près de la montagne du Roule, La France maritime, gravure sur bois ou acier, 13 x 22 cm, 1838 © Collection particulière

 

 

1840 L’année où Dumont d’Urville prend possession de la terre Adélie et de la mise en place définitive du système métrique en France

 

1840 Port de Bayonne

Michel Bouquet, Le port de Bayonne, gravure sur bois ou acier, 13 x 20 cm, La France maritime, 1840 © Collection particulière

 

 

Le même document, aquarellé

Michel Bouquet, Le port de Bayonne, gravure sur bois ou acier, aquarellée, 13 x 20 cm, La France maritime, 1840 © Collection particulière

 

 

 

1841 L’année où le travail est interdit pour les enfants de moins de huit ans

 

1841 Jeunes habitants des côtes de Bretagne, Douarnenez.

Michel Bouquet, Jeunes habitants des côtes de Bretagne, Douarnenez, gravure sur acier par Louis Bertier, 13 x 22 cm, La France maritime, 1841 © Collection particulière

 

 

Le même document, aquarellé

Michel Bouquet, Jeunes habitants des côtes de Bretagne, Douarnenez, gravure sur acier par Louis Bertier, aquarellée, 13 x 22 cm, La France maritime, 1841 © Musée breton, Quimper

 

 

 

1841 L’année où Bugeaud prend possession de l’Algérie

 

1841 Le port de gibraltar

Michel Bouquet, Le port de Gibraltar, gravure sur acier par Lamperière, 13 x 22 cm, La France maritime, 1841 © Collection particulière

 

 

Le même document, aquarellé

Michel Bouquet, Le port de Gibraltar, gravure sur acier par Lamperière, aquarellée, 13 x 22 cm, La France maritime, 1841 © Collection particulière

 

 

 

1852 L’année de la mort de Louis Braille, inventeur d’un système d’écriture pour les aveugles

 

1852 L’entrée de la Mer Noire

Michel Bouquet, L’entrée de la Mer Noire, gravure sur acier par Desjardins, 13 x 22 cm, La France maritime, 1852 © Collection particulière

 

 

Le même document, aquarellé

Michel Bouquet, L’entrée de la Mer Noire, gravure sur acier par Desjardins, colorisée, 13 x 22 cm, La France maritime, 1852 © Collection particulière

 

 

 

1852 L’année où Thomas Couture introduit Michel Bouquet dans son tableau Les romains de la décadence

 

1852 Poste de douaniers

Michel Bouquet, Le poste de douaniers, gravure sur acier par Desjardins, 13 x 22 cm, La France maritime, 1852 © Collection particulière

 

 

Le même document, aquarellé

Michel Bouquet, Le poste de douaniers, gravure sur acier par Desjardins, aquarellée, 13 x 22 cm, La France maritime, 1852 © Collection particulière

 

 

 

1852 L’année du coup d’état de Napoléon III, enfermé dans ce même fort de Port-Louis en décembre 1836

 

1852 Vue de la citadelle du Port-Louis, réédition de 1838

Michel Bouquet, Port-Louis, gravure sur acier par Desjardins, 13 x 22 cm, La France maritime, 1852 © Collection particulière

 

 

1852 Vue de la citadelle du Port-Louis, détail

Michel Bouquet, Port-Louis, gravure sur acier par Desjardins, 13 x 22 cm, La France maritime, 1852 © Collection particulière

 

 

1852 Vue de la citadelle du Port-Louis, détail

Michel Bouquet, Port-Louis, gravure sur acier par Desjardins, 13 x 22 cm, La France maritime, 1852 © Collection particulière

 

 

1852 Vue de la citadelle du Port-Louis, détail

Michel Bouquet, Port-Louis, gravure sur acier par Desjardins, 13 x 22 cm, La France maritime, 1852 © Collection particulière

 

Le même document, aquarellé

Michel Bouquet, Port-Louis, gravure sur acier par Desjardins, aquarellée, 13 x 22 cm, La France maritime, 1852 © Collection particulière

 

“La gravure qui représente la forteresse est dessinée par un jeune artiste lorientais, dont le pinceau a produit de belles toiles, et promet à la France un peintre de marine fort distingué.

Le plus bel éloge que l’on puisse faire du mérite incontesté de M. Bouquet, c’est de dire qu’il a été choisi en 1838 par notre célèbre Gudin, pour le seconder, de concert avec Morel-Fatio et Couveley, dans la grande oeuvre maritime destinée au musée de Versailles : nous voulons parler de la galerie qui sera composée de cent tableaux représentant onze batailles navales”. Amédée Gréhan, Directeur-Fondateur de la Revue maritime

 

 

2 Le peintre des batailles navales au château de Versailles

1836 à 1839 Décoration de la Galerie de la marine à Versailles par Michel Bouquet avec Morel Fatio, Couveley, de Regny sous la direction de Théodore Gudin

 

1839 Participation de  Michel Bouquet à l’exécution des tableaux suivants présentés par Théodore Gudin au Salon

 

Combat naval de Benevière ou Beveziers, 10 juillet 1690

Michel Bouquet, Léon Morel-Fatio, Adolphe-Hippolyte Couveley, Alphée de Regny, Théodore Gudin, Combat naval de Beveziers, 10 juillet 1690, 167 x 226 cm, Salon de 1839, n° 955 du salon, en dépôt au Palais de l’Elysée © images-art.fr, Château de Versailles et du Trianon, Photographie Christophe Fouin

 

 

Prise d’un vaisseau hollandais par les galères de France en 1702, à la hauteur d’Ostende

Michel Bouquet, Léon Morel-Fatio, Adolphe-Hippolyte Couveley, Alphée de Regny, Théodore Gudin, Combat du chevalier de Saint-Pol contre une escadre hollandaise en vue des côtes d’Ecosse , 10 août 1703, Huile sur toile, Salon de 1839, n° 957, Musée royal

 

 

Victoire et mort du chevalier de Saint-Pol dans un combat livré près de Dunkerque à l’escadre anglaise de la mer Baltique, 31 mai 1705


Michel Bouquet, Léon Morel-Fatio, Adolphe-Hippolyte Couveley, Alphée de Regny, Théodore Gudin,  Victoire et mort du chevalier de Saint-Pol dans un combat livré près de Dunkerque, à l’escadre anglaise de la mer Baltique, 31 mai 1705, Gravure de Chavane, 37 x 27 cm, Salon de 1839, n° 958 du salon © images-art.fr, Château de Versailles et du Trianon

 

 

Combat livré sur les côtes d’Afrique par le chevalier des Augers à une escadre hollandaise, 13 avril 1706

Michel Bouquet, Léon Morel-Fatio, Adolphe-Hippolyte Couveley, Alphée de Regny, Théodore Gudin, Combat livré sur les côtes d’Afrique par le chevalier des Augers à une escadre hollandaise, huile sur toile, 60 x 93 cm, Salon de 1839, n° 959 du salon © images-art.fr, Château de Versailles et du Trianon, Photographie Mathieu Rabeau

 

 

Combat naval de Lagos ou de Cadiz.

Tourville et Jean Bart dispersent et brûlent la flotte anglaise Flotte anglaise commandée par le vice-amiral Rook, entre Lagos et Cadix, au large des côtes du Portugal le 27 juin 1693

Michel Bouquet, Léon Morel-Fatio, Adolphe-Hippolyte Couveley, Alphée de Regny, Théodore Gudin, Combat naval de Lagos ou de Cadiz du 27 juin 1693, huile sur toile, 105 x 142 cm, Salon de 1839, n° 959 du salon © images-art.fr, Château de Versailles et du Trianon, Photographie Gérard Blot

 

 

Combat du chevalier de Saint-Pol contre une escadre hollandaise en vue des côtes d’Ecosse, 10 août 1703

Non retrouvé

Michel Bouquet, Léon Morel-Fatio, Adolphe-Hippolyte Couveley, Alphée de Regny, Théodore Gudin,  Combat du chevalier de Saint-Pol contre une escadre hollandaise en vue des côtes d’Ecosse, 10 août 1703, huile sur toile, Château de Versailles et du Trianon, Salon de 1839, n° 957 du salon

 

 

Combat livré par le chevalier de Forbin dans la mer du Nord à l’escadre hollandaise de la Baltique, 2 octobre 1706

Non retrouvé

Michel Bouquet, Léon Morel-Fatio, Adolphe-Hippolyte Couveley, Alphée de Regny, Théodore Gudin, Le combat livré par le chevalier de Forbin dans la mer du nord à l’escadre hollandaise de la Baltique, 2 octobre 1706, 167 x 226 cm, Château de Versailles et du Trianon, Salon de 1839, n° 960 du salon

 

 

Combat du cap Lizard, livré par Duguay-Trouin et le chevalier de Forbin à une escadre anglaise, 21 octobre 1707

Michel Bouquet, Léon Morel-Fatio, Adolphe-Hippolyte Couveley, Alphée de Regny, Théodore Gudin,Le combat du cap Lizard livré par Duguay-Trouin et le chevalier de Forbin à une escadre anglaise, 21 octobre 1707, Huile sur toile, 197 x 220 cm, Salon de 1839, n° 961 du salon © images-art.fr, Château de Versailles et du Trianon, Photographie Hervé Lewandowski

 

 

Combat naval d’ Ouessant, 27 juillet 1778

Michel Bouquet, Léon Morel-Fatio, Adolphe-Hippolyte Couveley, Alphée de Regny, Théodore Gudin, Combat naval d’Ouessant, 27 juillet 1778, Huile sur toile, 248 x 349 cm, Salon de 1839, n° 962 du salon © images-art.fr, Château de Versailles et du Trianon, Photographie Hervé Lewandowski

 

 

Prise du fort de Saint-Jean d’Ulloa, 27 novembre 1838

Michel Bouquet, Léon Morel-Fatio, Adolphe-Hippolyte Couveley, Alphée de Regny, Théodore Gudin, Prise du fort de Saint-Jean d’Ulloa, Mexique, 2 novembre 1838, Huile sur toile, 151 x 227 cm, Salon de 1839, n° 963 du salon © images-art.fr, Château de Versailles et du Trianon, Photographie Hervé Lewandowski

 

 

 

 

 

A suivre

Partie 2 Le peintre romantique

29 Catalogue raisonné des oeuvres du peintre Michel Bouquet. Partie 1 Le peintre des ports et des batailles navales