Laudrin 2 Un engagement religieux

 

Je remercie les personnes qui ont déjà pris contact avec moi, me permettant ainsi de travailler sur des documents originaux, et de mettre en ligne les photographies ou textes qu’ils m’ont envoyé.

Merci par avance pour tous ceux qui vont nous aider à construire une biographie historique, c’est-à-dire scientifique, honnête et équilibrée.

Vous pouvez me les envoyer soit par la page contact de ce site, ou par mon compte Facebook / gmail

Les documents que mes lecteurs m’ont envoyé paraîtront avec la mention © Collection particulière

ou si vous désirez qu’il soit fait mention de votre patronyme avec par exemple la mention de type  © yves.berthelot, Collection particulière

 

 

 

Laudrin 2 Un engagement religieux

 

Comme un certain nombre de jeunes Bretons de milieux modestes, Hervé Laudrin se destine au service de l’Eglise, et entre au séminaire à Sainte-Anne d’Auray, puis à Vannes, siège de l’évêché.

Les courriers que j’ai envoyés auprès de la faculté catholique d’Angers, du Diocèse de Vannes, de Sainte-Anne d’Auray n’ayant été suivi d’aucun effet,

je te laisse à toi lecteur, si tu as quelque relation dans ces milieux, quelque entregent auprès de la faculté catholique d’Angers ou du Diocèse de Vannes le soin d’obtenir les renseignements concernant cette période de la vie d’Hervé Laudrin.

 

I Un séminariste à Sainte Anne d’Auray

C’est à toi lecteur, de jouer et de m’aider à remplir cette case

 

II Hervé Laudrin, séminariste à Vannes

C’est à toi lecteur, de jouer et de m’aider à remplir cette case

 

III Ordonné prêtre le 11 juillet 1926

Il est ordonné prêtre le 11 juillet 1926 en la chapelle Sainte-Anne du collège Saint-François-Xavier à Vannes.

C’est à toi lecteur, de jouer et de m’aider à remplir cette case

 

IV Un séjour à la Faculté catholique d’Angers

Distingué très tôt par la hiérarchie catholique pour ses remarquables qualités intellectuelles, ceux-ci l’orientent après son ordination vers la faculté catholique d’Angers pour qu’il puisse y suivre un cursus d’études supérieures.

C’est à toi lecteur, de jouer et de m’aider à remplir cette case

 

Mais le tempérament d’Hervé Laudrin le porte, très jeune déjà, à vivre sa foi dans le siècle, et non dans la contemplation.

C’est ainsi qu’il est nommé directeur-adjoint des œuvres diocésaines à Vannes, chargé de l’action catholique. Il y reçoit pour la première fois charge d’âmes comme vicaire de la paroisse Saint-Louis de Lorient en 1934. Un poste où il pouvoir développer ses talents de meneur d’hommes servis  par un tempérament de feu.

Laudrin 2 Un engagement religieux