Laudrin 2 Un engagement religieux

 

Cette biographie est construite au fur et à mesure des envois des lecteurs par la page contact de ce site

Je remercie les personnes qui ont déjà pris contact avec moi, me permettant ainsi de travailler sur des documents originaux

 

 

 

Laudrin 2 Un engagement religieux

 

Que trouve-t-on dans la valise de l’abbé Hervé laudrin au Cercle d’Education Physique, le CEP de Lorient ?

Un Buisson d’Alléluias, Lithographies originales de Clotilde Pasquier, Tirage à presse à bras d’Edouard Noël à Paris, Textes d’Henri Quéffelec et de Charles le Quintrec, Imprimerie Marcel Cornu, Paris, s.d., Ouvrage cartonné tiré à 120 exemplaires trouvé dans la valise de l’abbé Hervé Laudrin © Cercle d’Education Physique, 67 Rue Duguay Trouin, Lorient

 

Comme un certain nombre de jeunes Bretons issus des milieux modestes, Hervé Laudrin se destine au service de l’Eglise  –  mais ceci est étonnant  –  contre la volonté de ses parents.

Il entre au séminaire à Sainte-Anne d’Auray, puis à celui de Vannes, siège de l’évêché.

 

I Un séminariste à Sainte Anne d’Auray et à Vannes

1 Un séminariste à Sainte Anne d’Auray

2 Hervé Laudrin, séminariste à Vannes

3 Ordonné prêtre le 11 juillet 1926

Il est ordonné prêtre le 11 juillet 1926 en la chapelle Sainte-Anne du collège Saint-François-Xavier à Vannes.

 

II Des études supérieures à la Faculté catholique d’Angers

Distingué très tôt par la hiérarchie catholique pour ses remarquables qualités intellectuelles, ses supérieurs l’orientent après son ordination vers la faculté catholique d’Angers pour qu’il puisse y suivre un cursus d’études supérieures.

 

 

L’abbé Hervé Laudrin à la Faculté catholique d’Angers : un milieu aux antipodes de sa condition de fils d’artisan prolétaire rurbain

Elèves de la Faculté catholique d’Angers, Photographie argentique, 1928 © Collection particulière

 

 

L’abbé Hervé Laudrin nous semble être présent dans le rang supérieur

Elèves de la Faculté catholique d’Angers, Photographie argentique, 1928 © Collection particulière

 

 

Est-ce lui ? Le regard, la position des épaules, le sourire, la mèche font que nous penchions pour cet homme

Elèves de la Faculté catholique d’Angers, Photographie argentique, 1928 © Collection particulière

 

 

Mais celui-ci n’est pas à exclure, mèche, regard volontaire, poing fermé

Elèves de la Faculté catholique d’Angers, Photographie argentique, 1928 © Collection particulière

 

 

III Quelles sont les fonctions d’un prêtre catholique ?

Quelles sont les fonctions d’un prêtre catholique ? Elles sont à la fois spirituelles et matérielles. Le prêtre exerce une fonction sacrée qui le met hors du champ social profane.

Il joue aussi un rôle d’intercesseur et de facilitateur de passage.

 

1 Les fonctions sacerdotales exercées par l’abbé Laudrin

Le jeune prêtre satisfait à ses toutes nouvelles obligations et particulièrement à celles qui datent de temps immémoriaux, soulignant la relation particulière entre l’homme et l’animal : le pardon des chevaux.

 

Ouest-Républicain, 7 août 1938 © Archives départementales du Morbihan

 

 

Ces cérémonies ont lieu dans dans les départements bretons, notamment dans le Finistère, à Clohars-Fouesnant, à Paule, dans le Morbihan à Gourin, à Belz et à Plouhinec, aux Forges en Lannouée près de Josselin. Elles ont été représentées par les peintre Lucien Simon Le Pardon des chevaux, Huile sur toile, 100 x 200 cm, 1916 pour Le Drennec à Clohars-Fouesnant et Louis Garin 1888 1959, Jour de Pardon en Bretagne, La bénédiction des chevaux et des cavaliers, Huile sur toile, 73 x 100 cm, s.d.

 

Le prêtre se fait ici intercesseur auprès du divin pour attirer sa protection sur les équidés, le souci premier des propriétaires étant que l’animal ne tombe pas malade. La protection n’est pas garantie, mais au fil des siècles, des superstitions qui épousent les croyances de l’église officielle, tout est bon à prendre pour éviter le départ d’un compagnon de travail quotidien et d’engager des frais onéreux. Emile Souvestre relève que quand le paysan dit “Nos bêtes, c’est des chevaux qu’il parle” , Traditions et superstitions de Haute-Bretagne, Paris, 1882, p.56. C’est également un jour et un espace où le paysan montre les qualités de ses pouliches et de ses étalons.

Et l’abbé Laudrin, né et ayant passé sa jeunesse dans un bourg de campagne, Locminé, connaît parfaitement l’importance de cet animal pour les familles paysannes.

 

“Après les vêpres, la grandiose procession des chevaux s’organise…”

Ce que ce texte ne dit pas, c’est que dans certains pardons le cheval et son cavalier tournent plusieurs fois autour de la chapelle

Les hommes récitent des prières

Chapelle Saint-Eloi, Jour de pardon des chevaux dans le Finistère, Carte postale, s.d. © Collection particulière

 

 

“… et se rend sous la direction de l’abbé Le Bail jusqu’à la fontaine Saint-Eloi où doit avoir lieu le défilé traditionnel. La foule suit au nombre de plus de 300 et processionnellement s’achemine également vers la fontaine…”

Les rites pratiqués sont des rites de lustration – de purification dans la Rome antique  –  comme ici aux Forges. L’animal est baigné ou aspergé d’eau par l’homme sur les testicules pour assurer la fécondité. Il s’agit donc d’un rite qui n’est pas contrôlé par le christianisme si l’eau de la fontaine n’est pas consacrée. Et comme dans l’Antiquité grecque dans les rituels de passage, on coupe une partie de la crinière et on la dépose sur l’autel.

“Plus de 150 chevaux de Mendon et des environs, montés par des cavaliers de tous âges.  Tout le long du parcours, les chants sont assurés par une chorale de jeunes filles..

…Au retour M. l’abbé Laudrin passe devant chaque cheval pour la bénédiction rituelle. Les cavaliers se signent et c’est fini…”

 

Encore une fois un rituel de lustration avec de l’eau, ici par le prêtre, avec de l’eau bénite,

le christianisme reprend ses droits sur les cultures païennes préexistantes

Bénédiction des chevaux par le prêtre à Plouhinec, Morbihan, Carte postale, s.d. © Collection particulière

 

 

Certains propriétaires déposent des objets en relation avec le cheval dans la chapelle en remerciements ou pour faire un voeu

Mens Diego, Deux objets de dévotion, Chapelle saint-Eloi, Morbihan, dernier quart du XIXème siècle © Monuments historiques

 

 

“…La procession rentre à l’église tandis que l’on entend des galopades sur les routes.” Ouest Républicain, 7 août 1938

 

2 Hervé Laudrin, un prêtre catholique de combat

21 Ramener les ouvriers dans le giron de l’église catholique

Hervé Laudrin s’inscrit ici dans les pas d’un de ses mentors : l’abbé Desgranges

Jean-Marie Desgranges est ordonné prêtre en 1891, soit 35 ans avant l’abbé Laudrin. Dès qu’il a franchi définitivement les portes du séminaire pour exercer son ministère, son évêque le nomme responsable des œuvres ouvrières.

Dans la Haute-Vienne où l’abbé Desgranges va mener sa mission en milieu prolétaire, l’affaire n’est pas gagnée d’avance. Ce département se voit affublé dans les années vingt du surnom de département rouge. L’abbé Desgranges est également un combattant coriace et il va multiplier les créations en milieu ouvrier sous forme d’instituts populaires.

“Il créa également une école de conférenciers qui devait devenir un centre très actif de catholicisme social. Lui-même se révéla très vite un spécialiste des réunions publiques contradictoires au cours desquelles il défendait les idées chrétiennes contre la libre pensée, le matérialisme et, plus tard, le communisme.” A.N. Biographie

La maîtrise rhétorique de l’abbé Laudrin n’a pu que bénéficier des conseils précieux d’un tel maître. Quant à la position idéologique de l’Eglise chrétienne, ils la partageaient totalement.

22 Garder les paysans dans la foi chrétienne

23 Ne pas laisser la jeunesse succomber aux idéologies matérialistes

En 1930 Hervé Laudrin participe à une journée Fédérale à Locminé organisée sous les auspices de l’Evêque de Vannes, à qui on présente les anciens des patronages, ce qui lui permet de prendre le pouls de ces  organisations.  L’organisation de cette rencontre à Locminé a dû poser des soucis d’autorisation, car la mairie craignait que l’ordre public en soit troublé.

Face à 600 jeunes, “l’Abbé Laudrin intervient sur la vie religieuse dans les patronages…avec beaucoup de loyauté.” Le Nouvelliste de Vannes, 1930.

Un curieux terme que le mot loyauté employé par le journaliste. Que veut-il dire ? Insinue-t-il que la franchise et le ton direct de l’abbé ne cachaient pas les problèmes sous-jacents ?

24 Affronter l’idée laïque et la libre pensée

Ne pas hésiter à porter la contradiction dans des débats publics.

25 Refuser l’avortement

Hervé Laudrin sera un opposant déterminé à la loi Veil. Il est l’un des 81 signataires

La loi pose plusieurs problèmes

“la loi doit-elle être, peut-elle être en accord avec les préceptes moraux de chacun ?”

Simone Veil “Je savais que les attaques seraient vives, car le sujet heurtait des convictions philosophiques et religieuses sincères.” 2004

Projet de loi relatif à l’IVG Interruption Volontaire de Grossesse, Hervé Laudrin demande à M. Peyret s’il parle en qualité de rapporteur ou en son nom personnel, 13 décembre 1973

Projet de loi relatif à l’IVG Interruption Volontaire de Grossesse, Hervé Laudrin se défend d’intervenir au nom d’un parti politique catholique d’ailleurs inexistant. Pour lui le respect de la vie est une loi naturelle. La société ne possède le droit de mort qu’en cas de légitime défense. Il souhaite pour éviter cette décision de la mère, la mise en place d’une politique sociale, le respect qui est dû à une mère célibataire. Il dit qu’il ne pourra pas en conscience voter le texte.

 

 

 

IV Dans la valise retrouvée au CEP, un ouvrage religieux

 

Un ouvrage religieux retrouvé dans la valise de l’abbé Laudrin au CEP

La valise de l’abbé Laudrin retrouvée au CEP de Lorient © Cercle d’Education Physique, 67 Rue Duguay Trouin, Lorient

 

Un Buisson d’Alléluias, Ouvrage cartonné tiré à 120 exemplaires, Exemplaire de l’abbé Laudrin © Cercle d’Education Physique, 67 Rue Duguay Trouin, Lorient

 

 

Un Buisson d’Alléluias, Lithographies originales de Clotilde Pasquier, Tirage à presse à bras d’Edouard Noël à Paris, Textes d’Henri Quéffelec et de Charles le Quintrec, Imprimerie Marcel Cornu, Paris, s.d., Ouvrage cartonné tiré à 120 exemplaires trouvé dans la valise de l’abbé Hervé Laudrin © Cercle d’Education Physique, 67 Rue Duguay Trouin, Lorient

 

 

 

Un Buisson d’Alléluias, Lithographies originales de Clotilde Pasquier, Tirage à presse à bras d’Edouard Noël à Paris, Textes d’Henri Quéffelec et de Charles le Quintrec, Imprimerie Marcel Cornu, Paris, s.d., Ouvrage cartonné tiré à 120 exemplaires trouvé dans la valise de l’abbé Hervé Laudrin © Cercle d’Education Physique, 67 Rue Duguay Trouin, Lorient

 

 

 

Un Buisson d’Alléluias, Lithographies originales de Clotilde Pasquier, Tirage à presse à bras d’Edouard Noël à Paris, Textes d’Henri Quéffelec et de Charles le Quintrec, Imprimerie Marcel Cornu, Paris, s.d., Ouvrage cartonné tiré à 120 exemplaires trouvé dans la valise de l’abbé Hervé Laudrin © Cercle d’Education Physique, 67 Rue Duguay Trouin, Lorient

 

 

 

Un Buisson d’Alléluias, Lithographies originales de Clotilde Pasquier, Tirage à presse à bras d’Edouard Noël à Paris, Textes d’Henri Quéffelec et de Charles le Quintrec, Imprimerie Marcel Cornu, Paris, s.d., Ouvrage cartonné tiré à 120 exemplaires trouvé dans la valise de l’abbé Hervé Laudrin © Cercle d’Education Physique, 67 Rue Duguay Trouin, Lorient

 

 

 

Le monde marche à reculons

Et le soleil manque à ma porte

Je traîne terre à mes talons

Parmis les arbres qui se moquent

Mais Dieu qui mange les époques

Prépare sa Révolution

                                    Charles le Quintrec

 

Un Buisson d’Alléluias, Lithographies originales de Clotilde Pasquier, Tirage à presse à bras d’Edouard Noël à Paris, Textes d’Henri Quéffelec et de Charles le Quintrec, Imprimerie Marcel Cornu, Paris, s.d., Ouvrage cartonné tiré à 120 exemplaires trouvé dans la valise de l’abbé Hervé Laudrin © Cercle d’Education Physique, 67 Rue Duguay Trouin, Lorient

 

 

Un Buisson d’Alléluias, Lithographies originales de Clotilde Pasquier, Tirage à presse à bras d’Edouard Noël à Paris, Textes d’Henri Quéffelec et de Charles le Quintrec, Imprimerie Marcel Cornu, Paris, s.d., Ouvrage cartonné tiré à 120 exemplaires trouvé dans la valise laissée au CEP par l’abbé Hervé Laudrin © Cercle d’Education Physique, 67 Rue Duguay Trouin, Lorient

 

 

 

Un Buisson d’Alléluias, Lithographies originales de Clotilde Pasquier, Tirage à presse à bras d’Edouard Noël à Paris, Textes d’Henri Quéffelec et de Charles le Quintrec, Imprimerie Marcel Cornu, Paris, s.d., Ouvrage cartonné tiré à 120 exemplaires trouvé dans la valise de l’abbé Hervé Laudrin © Cercle d’Education Physique, 67 Rue Duguay Trouin, Lorient

 

 

Mais, nous dit son biographe sur le site de l’Assemblée nationale, “le tempérament d’Hervé Laudrin le porte, très jeune déjà, à vivre sa foi dans le siècle, et non dans la contemplation.”

C’est ainsi qu’il est nommé Directeur-adjoint des œuvres diocésaines à Vannes, chargé de l’action catholique. Il y reçoit pour la première fois charge d’âmes comme vicaire de la paroisse Saint-Louis de Lorient en 1934. Un poste où il pouvoir développer ses talents de meneur d’hommes servis  par un tempérament de feu.

Laudrin 2 Un engagement religieux