Laudrin 4 Un engagement pour la jeunesse par le sport

 

Je remercie les personnes qui ont déjà pris contact avec moi, me permettant ainsi de travailler sur des documents originaux, et de mettre en ligne les photographies ou textes qu’ils m’ont envoyé.

Merci par avance pour tous ceux qui vont nous aider à construire une biographie historique, c’est-à-dire scientifique, honnête et équilibrée.

Vous pouvez me les envoyer soit par la page contact de ce site, ou par mon compte Facebook / gmail

Les documents que mes lecteurs m’ont envoyé paraîtront avec la mention © Collection particulière

ou si vous désirez qu’il soit fait mention de votre patronyme avec par exemple la mention de type  © yves.berthelot, Collection particulière

 

 

 

Laudrin 4 Un engagement pour la jeunesse par le sport

 

I Le fondateur du CEP

1 La période d’avant-guerre

« Le 6 septembre 1934. L’abbé Laudrin, venu à Lorient pour y organiser les mouvements de jeunesse, fonde le Cep. L’équipe de foot prend la relève des Bleuets et monte de la troisième série à la division d’honneur. » Le télégramme, 28 mai 2010

« Pendant la guerre, les installations sportives sont occupées par les Allemands.Janvier 43. La maison de la rue Duguay-Trouin ne résiste pas aux bombardements.

En avril 1945 un foyer des jeunes s’installe rue du Morhihan et permet de relancer le Cep. Nouveau départ pour le foot, le basket mais aussi l’athlétisme. Jo Stefan devient champion de France junior du 100m en 1947, recordman de France du 200m et il est sélectionné pour les JO de Londres en 1949 » Le télégramme, 28 mai 2010

2  De 1945 à la fin des années 1960

L’abbé Laudrin lors de l’inauguration des locaux provisoires du Cep situés rue du Docteur Villers en 1948

L’abbé Laudrin lors de l’inauguration des locaux provisoires du Cep après-guerre, Photographie, 1948 © Le télégramme, 16 mai 2010

 

Un animateur sportif en soutane

L’abbé Laudrin aux côtés de l’équipe de basket du Cep, Photographie, années 1950 © Le télégramme, 20 mai 2005

« L’équipe de 4 x 100 m enlève le titre de champion de France FFA. 1952. La section de basket poursuit son ascension jusqu’à la division nationale. 1953. Champion de l’Ouest de foot, le Cep accède au CFA. »

« Un ecclésiastique qui dirige le patronage lorientais d’une poigne de fer et le conduit vers le haut niveau sportif, aussi bien en football qu’en basket »

Le grand patron du Cep à partir des années 1950 : l’abbé Laudrin, Photographie, années 1960 © Le télégramme, 15 juin 2003

 

1960 l’abbé Laudrin à côté de l’équipe de foot du Cep

L’équipe de foot en 1960, Photographie, années 1960 © Historique du CEP Omnisports, site internet du Cep

 

3 A partir des années 1970

31 Le Cep, un club très engagé dans la lutte pour l’intégration et la promotion des handicapables par le sport

« Dans les années 1970, le club alors dirigé par l’abbé RAOUL et le président Bernard LEBRET accepte en liaison avec le centre avec le centre de KERPAPE de prendre en charge l’intégration par le sport des handicapés. Des équipes sont alors formées amenant certains athlètes au niveau national voire international. » Historique du CEP Omnisports, site du Cep

Qui dispose de photographies et de témoignages ? Merci par avance

32

En basket, l’arrivée d’Ed O’Brien, en 1979, propulse le Cep vers la Nationale 2. L’équipe masculine renoue avec la qualification suprême en accédant en 1987 à la nationale 1. Le foot n’a pas connu ce même succès: de descente en descente, il se retrouve en 1977 en première série de district. L’année d’après, il enlève le titre départemental jusqu’à parvenir en 1980 à la DRH.

33

 

II Une concurrence avec les clubs de Lorient et la municipalité

1

2

3 Une concurrence féroce avec la municipalité lorientaise

1987. Reconstruction du gymnase. La salle est mise à disposition de la ville sur le temps scolaire.

 

III Une détermination sportive à l’échelle du Morbihan, de la Bretagne et de la France

1 A l’échelle du Morbihan

2 A l’échelle de la Bretagne

En football, le club sera champion de Bretagne en 1952/1953

2 A l’échelle de la France

1957 meilleur club omnisports de France

« Ses interventions ne plaisent pas toujours et ses démêlés avec les institutions sont innombrables : il est même suspendu à vie par la fédération de basket pour une sombre histoire de vente de joueur, sanction ramenée à un an de suspension en janvier 1960 ! » Le télégramme, 15 juin 2003

« Cette forte personnalité, contestée mais reconnue par les siens fait des pieds et des mains à l’Assemblée nationale pour instaurer les concours de pronostics dans le football. Son projet est rejeté. Il avait le tort d’avoir raison trop tôt. » Le télégramme, 15 juin 2003

3

 

Laudrin 4 Un engagement pour la jeunesse par le sport