Laudrin 8 Un engagement politique national et international

 

Cette biographie est construite au fur et à mesure des envois des lecteurs par la page contact de ce site

Je remercie les personnes qui ont déjà pris contact avec moi, me permettant ainsi de travailler sur des documents originaux

 

 

Laudrin 8 Un engagement politique national et international

Que trouve-t-on dans la valise qu’a laissée l’abbé Hervé Laudrin au Cercle d’Education Physique, le CEP de Lorient ?

 

Une photographie de l’abbé Hervé Laudrin, en soutane, à la tribune de l’Assemblée nationale

Valise de l’abbé Hervé Laudrin, L’abbé Hervé Laudrin à la tribune de l’Assemblée nationale, Photographie argentique, s.d. © Cercle d’Education Physique, 67 Rue Duguay Trouin, Lorient

 

 

I Le dernier député en soutane à l’Assemblée nationale

1 Vingt années de combats politiques

11 Première campagne en 1958, Union pour la nouvelle République

1960 le député Hervé Laudrin (UNR) déclare à l’Assemblée nationale: “Les Jeux Olympiques de Rome ont humilié notre jeunesse à la face du monde.”

12 Seconde campagne en 1963, Union pour la nouvelle République-UDT

13 Troisième campagne en 1967, Union démocratique pour la V° République

14 Quatrième campagne en 1968 ,Union des démocrates pour la République

15 Cinquième campagne en 1973, Union des démocrates pour la République

 

Profession de Foi d’Hervé laudrin lors des élections législatives du 4 mars 1973

Union Républicaine Populaire (URP), Profession de foi, Elections législatives du 4 mars 1973, Papier, Procédé photomécanique,  29,7 cm x 21 cm, Imprimerie Bureau  Locminé, 1973 © Musée de Bretagne, Rennes

 

 

Union Républicaine Populaire (URP), Profession de foi, Elections législatives du 4 mars 1973, Papier, Procédé photomécanique,  29,7 cm x 21 cm, Imprimerie Bureau  Locminé, 1973 © Musée de Bretagne, Rennes

 

 

Union Républicaine Populaire (URP), Profession de foi, Elections législatives du 4 mars 1973, Papier, Procédé photomécanique,  29,7 cm x 21 cm, Imprimerie Bureau  Locminé, 1973 © Musée de Bretagne, Rennes

 

Membre de la commission de la production et des échanges du 5 avril 1073 au 2 mai 1973

Membre de la commission des affaires culturelles, familiales et sociales au 6 avril 1967, 4 avril 1968, 3 avril 1969, 13 juillet 1968, 2 avril 1970, 2 avril 1971, 4 avril 1972, 2 mai 1973

Membre titulaire de la commission supérieure des prestations sociales agricoles 29 juin 1967, 17 octobre 1968

Membre titulaire du conseil supérieur des prestations sociales agricoles, 2 au 7 juin 1973

Membre de la commission chargée d’examiner. 1 Le projet de loi portant réforme de l’assurance-vieillesse des travailleurs non salariés des professions artisanales, industrielles et commerciales n° 2228. 2 Le projet de loi instituant des mesures en faveur de certaines catégories de commerçants et artisans âgés n° 2229. 3 Le projet de loi relatif à l’exercice clandestin d’activités artisanales n° 2230, 28 avril 1972

Membre titulaire de la commission mixte paritaire chargée de proposer un texte sur les dispositions restant en discussion du projet de loi modifiant le code du travail en ce qui concerne la réalisation du contrat de travail à durée indéterminée au 29 juin 1973

Membre suppléant de la commission mixte paritaire chargée de proposer un texte sur les dispositions restant en discussion du projet de loi instituant des mesures en faveur de certaines catégories de commerçants et artisans âgés 29 juin 1972

Membre titulaire de la commission mixte paritaire chargée de proposer un texte sur les dispositions restant en discussion du projet de loi portant création du centre national d’art et de culture Georges Pompidou au 20 décembre 1974

Membre titulaire du conseil supérieur des prestations sociales agricoles au 17 avril 1975, puis au 16 décembre 1976

2 Un défendeur  infatigable des intérêts de ses électeurs :  paysans bretons, économie rurale,  jeunesses agricoles et ouvrières, établissements privés, décideurs économiques.

21 Interventions dans le domaine agricole et de la pêche

Hervé Laudrin prend part au débat sur la déclaration de politique générale du gouvernement : sur les problèmes de l’agriculture,  sur le budget social agricole ; sur la loi sur l’assurance accident ; il donne ses observations sur l’exploitation agricole et le revenu agricole ; sur la loi d’orientation agricole ; sur le cas du département du Morbihan, sur le rôle des SAFER ; sur la nécessité de porter les exploitations à la véritable dimension familiale ; sur l’indemnité viagère de départ ; sur le prix de la terre ; sur le problème des crédits ; sur la question du revenu agricole ; sur les zones agricoles ; sur le principe d’une régionalisation des crédits ; sur l’impôt sur les bénéfices agricoles ; sur la nécessité d’alléger la fiscalité sur les bénéfices agricoles, 19 avril 1967

Hervé Laudrin prend part à la discussion sur la motion de censure concernant le marasme de l’agriculture ; le problème de l’agriculture française ; la question de l’élevage ; la réforme de la coopération agricole ; le syndicalisme agricole ; la situation des petits exploitants, 10 octobre 1967

Hervé Laudrin prend part au débat sur le projet de loi de finances pour 1968 sur la formation et l’information des cadres syndicaux et professionnels de l’agriculture, 8 novembre 1967

Hervé Laudrin prend part à la discussion sur le rapport de la commission de la production et des échanges tendant à faire bénéficier des dispositions du statut du fermage  et du métayage les exploitants de nationalité étrangère dont les enfants sont de nationalité française : ses observations sur les négociations engagées à Bruxelles ; sur le prix des produits des exploitations familiales, en particulier du lait,  16 mai 1968

Hervé Laudrin désire savoir si la pêche relèvera un jour du ministre de l’agriculture ou restera du ressort du ministère des transports, 2e projet de loi de finances pour 1969

Hervé Laudrin demande des précisions concernant la politique européenne pour l’armement au commerce ; sur l’industrie de la conserve ; le prix d’intervention du FEOGA ; le tarif douanier applicable sur les importations de morue ; 2e partie du projet de loi de finances pour 1969

Il intervient dans la discussion sur la Situation des jeunes artisans et des jeunes paysans,  22  juin 1971

Hervé Laudrin soutient les mesures communautaires de mars 1971 et novembre 1972 concernant l’assainissement du marché du lait  l’organisation du marché des fruits et légumes ; l’organisation des marchés bovins et porcins ; la formation des vétérinaires ; la recherche agricole ; l’application de la loi sur les ventes à domiciles aux contrats que font signer les représentants de marques d’aliments ou les vendeurs de poussins, 14 novembre 1972

Rappel au règlement sur les difficultés du monde agricole, demande d’inscription dans les débats et demande de convocation sur ce thème de la commission de la production et des échanges, 23 juillet 1974

Projet de loi de finances pour 1977 n° 2524. Débat préparatoire en commission élargie à l’examen des crédits du ministère de l’agriculture. Hervé Laudrin s’interroge sur la fiscalité et la protection sociale des agriculteurs, l’assiette des charges sociales, les prix agricoles, la réorganisation des marchés, 4 et 5 novembre 1976

22 Interventions en faveur de l’économie dans les villes centres de la ruralité

Hervé Laudrin prend part au débat sur la déclaration de politique générale du gouvernement : sur la création d’emplois ; sur l’aide à l’artisanat des peites villes et des campagnes, 19 avril 1967

Hervé Laudrin prend part à la discussion sur la motion de censure concernant  le problème de l’agriculture française ; le centre national de commercialisation ; la fermeture des usines de conserves de poissons et de légumes ; la publication des décrets d’application sur les zones de rénovation, sur les crédits d’élevage et de la régionalisation, 10 octobre 1967

Hervé Laudrin prend part au débat sur le projet de loi de finances pour 1968 ; sur les déficits des abattoirs publics et privés, 8 novembre 1967

Hervé Laudrin dans le cadre de l”agriculture, du FORMA et du BAPSA intervient sur les zones de rénovation rurale ;  sur les taxes parafiscales  du marché des oeufs 22 novembre 1969 ; 2e partie du projet de loi de finances pour 1970

Hervé Laudrin dans le cadre de l’agriculture, du FORMA et du BAPSA intervient sur une réforme de l’indemnité viagère de départ ; sur le rapport Vedel ; sur le rapport Mansholt ; sur la réforme du Crédit agricole 19 novembre 1969 ; 2e partie du projet de loi de finances pour 1970

Hervé Laudrin pose au premier ministre une question d’actualité relative au prix du lait, 28 mai 1971

Il prend part à la discussion sur le problème de la conciliation des prix plafonds  et des taux de subvention préférentiels, 22 juin 1971

Hervé Laudrin intervient dans la discussion sur le projet de loi relatif à l’assurance des travailleurs de l’agriculture, notamment dans le cadre des accidents du travail et des maladies professionnelles ; il donne ses observations sur les paroles de M. Chazelle ; sur le choix des intermédiaires par al mutualité sociale agricole . sur l’unicité des caisses en matière de mutualité agricole ; propose un sous-amendement à l’amendement de M. Paquet sur le versement de la cotisation selon le choix de l’employeur, 28 juin 1972

Il intervient sur le projet de loi relatif à la lutte contre les maladies des animaux et à leur protection : La réforme des études vétérinaires, 2 octobre 1972

Hervé Laudrin prend ci-dessous le parti des patrons des conserveries qu’il a fait venir sur le territoire de Locminé.

Projet de loi portant institution d’un repos compensateur en matière d’heures supplémentaires de travail Hervé Laudrin cite le cas des entreprises de conserves auxquelles les pouvoirs publics demandent de travailler 24 heures sur 24 et qui seront pénalisées. Il craint que les prix de revient de certaines entreprises, les conserveries notamment, ne soient considérablement augmentés, n°2259 30 juin 1976

23 Interventions en faveur de l’école privée

Hervé Laudrin prend part au débat sur la déclaration de politique générale du gouvernement : sur la formation professionnelle ; sur l’installation des centres de formation professionnelle dans les villes, 19 avril 1967

Hervé Laudrin prend part au débat sur le projet de loi de finances pour 1968 ; sur les crédits destinés à l’enseignement agricole ; sur les crédits destinés aux bourses scolaires agricoles, sur la possibilité d’envisager un débat sur l’enseignement agricole, 23 mai 1967

 

Hervé Laudrin dans le cadre de l’agriculture, du FORMA et du BAPSA intervient sur une réforme de l’enseignement agricole ; des maisons familiales ; 22 novembre 1969 ; 2e partie du projet de loi de finances pour 1970

Hervé Laudrin soutient les mesures communautaires de mars 1971 et novembre 1972 concernant la situation difficile de l’enseignement agricole ; la demande de crédits pour les enseignements dispensés dans les collèges d’enseignement général et dans les écoles rurales, 15 novembre 1972

Il prend part à la discussion du projet de loi aménageant certaines dispositions de la loi du 12 novembre 1968 d’orientation de l’enseignement supérieur concernant l’Enseignement catholique, collaboration avec les professeurs d’Etat, 21 juin 1971

Il prend également part à la discussion du projet de loi de programme sur l’équipement sportif et socio-éducatif : Concours de pronostics ; priorité donnée aux installations scolaires ; orientations des investissements vers les réalisations légères ; industrialisation des constructions ; situation des communes rurales ; problème des finances locales , 22 juin 1971

Projet de loi relatif à l’éducation n°1736. Discussion des articles. Hervé Laudrin combat l’amendement du communiste Ralite. Il insiste sur la valeur de l’enseignement privé. Participe à la commission mixte paritaire du 30 juin 1975, met l’accent sur l’équilibre réalisé entre les responsabilités de la famille et celles des éducateurs ; demande la gratuité des transports et des manuels scolaires ; défend qu’une loi sera utile à la nation dans son ensemble.

3 Interventions en faveur du médico-social

Hervé Laudrin prend part au débat sur la déclaration de politique générale du gouvernement sur les problèmes de la jeunesse : il donne ses observations sur les handicapés physiques et mentaux et les asociaux ;  sur la situation des isolés ;  sur le cas des handicapés ; sur le nombre de places dans le foyer des jeunes travailleurs ; sur la possibilité d’autoriser les cantines scolaires à accueillir dans les mêmes conditions que les “scolaires” les jeunes apprentis, 23 mai 1967

Hervé Laudrin soutient les mesures communautaires de mars 1971 et novembre 1972 concernant l’aide à la formation professionnelle, le versement de l’indemnité viagère de départ à l’âge de 55 ans, la retraite anticipée pour les handicapés.

Rapport, fait au nom de la commission des affaires culturelles, familiales et sociales sur le projet de loi n° 1060 adopté par le Sénat, relatif à la profession d’opticien-lunetier  et à la qualification d’adaptateur de prothèse optique de contact n° 1074 du 20 juin 1974

Projet de loi adopté par le Sénat, relatif à la profession d’opticien-lunetier et à la qualification d’adaptateur de prothèse optique de contact n° 1060 Rapporteur de la Discussion générale du 23 juin 1974 : les risques croissants que présente pour la santé publique le port de lentilles cornéennes justifient la création d’une profession de spécialistes

La commission est en désaccord avec le Sénat sur la possibilité pour des opticiens non-qualifiés de vendre des verres de contact.

Projet de loi relatif aux mesures en faveur des handicapés n°951. Il rend hommage aux services rendus par les établissement privés et demande que le recensement des handicapés s’effectue dans le cadre de la région.

4 Interventions en faveur de la culture

Membre titulaire de la commission mixte paritaire chargée de proposer un texte sur les dispositions restant en discussion du projet de loi portant création du centre national d’art et de culture Georges Pompidou au 20 décembre 1974

Rapport fait au nom de la commission des affaires culturelles, familiales et sociales sur le projet de loi n°458 adopté par le Sénat, sur l’architecture n° 524 du 22 juin 1973

 

5 Interventions en faveur de la Jeunesse, des sports et loisirs

Hervé Laudrin prend part au débat sur la déclaration de politique générale du gouvernement sur les problèmes de la jeunesse : il donne ses observations sur le Livre blanc ; un hommage rendu à l’oeuvre de Maurice Herzog ; ses observations sur les handicapés physiques et mentaux et les asociaux ; sur la possibilité de créer, sur le plan régional et le plan départemental, une véritable direction de la jeunesse ; sur la faiblesse du nombre de jeunes actuellement groupés dans les différents mouvements ; sur la situation des isolés ; sur l’individualisme de la jeunesse  ; sur les plans d’équipement sportif  ; sur la répartition et la destination des crédits ; sur la nécessité d’organiser l’éducation physique à partir de l’école primaire ; sur la compétence des maîtres de l’enseignement primaire ; sur le cas des handicapés ; sur le nombre de places dans le foyer des jeunes travailleurs ; sur la possibilité d’autoriser les cantines scolaires à accueillir dans les mêmes conditions que les “scolaires” les jeunes apprentis, 23 mai 1967

Dans le projet de loi de finances pour 1973, Hervé Laudrin  précise à propos de l’amendement de M. Destremau sur les concours de pronostics, que l’équipement doit être lié à la charge de l’Etat, mais pas le fonctionnement, 27 octobre 1972

6

7 Interventions politiques

71 Interventions sur le séparatisme breton

Hervé Laudrin prend part à la discussion du projet de loi portant amnistie, Art. additionnels : Cas des Bretons partisans du séparatisme ; ses observations sur les états généraux de Pontivy en 1940, 23 juillet 1968

Question au gouvernement du 3 décembre 1975 sur les séparatistes bretons à la suite de l’intervention d’un député gallois de Grande-Bretagne, M. Wigley, sur son intention de protester auprès du Garde des sceaux contre la détention de Yann Fouéré, militant séparatiste breton ; nombre de personnes incarcérées et jugées à la suite des attentats commis en Bretagne

Hervé Laudrin donne lecture d’un tract relatif à l’accueil de M. Wigley, député gallois, par MM. Le Pensec et Josselin ; parle de l’attentat de Locminé ; demande aux députés du groupe socialiste et des radicaux de gauche de condamner tout ce qui va contre l’unité de la patrie.

72 en faveur de la liberté de culte dans les pays communistes

Discussion d’une motion de censure Hervé Laudrin interrompt le leader communiste Georges Marchais sur la situation en Roumanie où six évêques sont emprisonnés. Il donne ses observations sur la situation faite au clergé dans les pays communistes, 9 octobre 1973

8 Interventions de l’Abbé Laudrin en faveur des travailleurs étrangers, dont les algériens, en France

L’abbé Hervé Laudrin à propos des travailleurs, dont les algériens,  venant en France : ” Il est humain de construire des chapelles et des mosquées. En effet tout être pauvre qui s’expatrie reste un mutilé tant qu’il ne découvre pas dans ses horizons familiers ses propres valeurs morales et spirituelles”, Fonds d’action sociale pour les travailleurs étrangers, Projet de Loi, Journal Officiel, Débats de l’Assemblée nationale, séance du 16 juin 1964, page 1939

 

Texte intégral 1

Fonds d’action sociale pour les travailleurs étrangers, Projet de Loi, Journal Officiel, Débats de l’Assemblée nationale, séance du 16 juin 1964, page 1939 et suivantes

 

Texte intégral 2

Fonds d’action sociale pour les travailleurs étrangers, Projet de Loi, Journal Officiel, Débats de l’Assemblée nationale, séance du 16 juin 1964, page 1939 et suivantes

 

Texte intégral 3

Fonds d’action sociale pour les travailleurs étrangers, Projet de Loi, Journal Officiel, Débats de l’Assemblée nationale, séance du 16 juin 1964, page 1939 et suivantes

 

5 Des objets ayant appartenu au député Hervé Laudrin

 

Médaille commémorative du député Hervé Laudrin

Médaille commémorative du député de la République Hervé Laudrin, verso, métal, 1968 © Collection particulière

 

22

Médaille commémorative du député Hervé Laudrin

Médaille commémorative du député de la République Hervé Laudrin, recto, métal, 1968 © Collection particulière

 

Plaque de député de la République

Plaque mise à la disposition de du député de la République Hervé Laudrin, s.d. © Collection particulière

 

 

 

II Député européen dès 1962

1 Le premier député européen du Morbihan en 1962

Hervé Laudrin est élu

 

représentant de la France au Parlement européen le 24 mai 1967

représentant de la France au Parlement européen le 16 octobre 1968, le 14 octobre 1970

représentant à l’assemblée parlementaire des communautés européennes le 5 octobre 1972

représentant de l’Assemblée nationale à l’Assemblée parlementaire des Communautés européennes à partir du 13 juin 1973

Membre de l’Assemblée parlementaire des Communautés européennes au 3 juin 1975

 

Hervé Laudrin lors d’une session de la Communauté Economique Européenne en 1962

L’abbé Hervé Laudrin en tenue de clergyman, CEE, Photographie positive, 1962 © Communautés européennes

 

 

Hervé Laudrin et René Tomasini dans l’hémicycle européen en octobre 1966

Hervé Laudrin et René Tomasini, Parlement européen, Photographie positive, 1966 © Communautés européennes

 

 

Hervé Laudrin en session à Strasbourg en 1970

Hervé Laudrin, Michel Cointat, André Colin, Yves Estève, Strasbourg, Photographie positive, mai 1970 © Communautés européennes

 

 

 

 

Hervé Laudrin prend part à la discussion sur la motion de censure concernant le marasme de l’agriculture ; ses observations sur l’Europe, 10 octobre 1967

Projet de loi relatif à la zone économique, ZEE, au large des côtes du territoire de la République. Hervé Laudrin demande si d’autres pays de la CEE ont pris ou envisagent de prendre les mêmes mesures que la France ; il s’inquiète des droits des marins des autres pays de la Communauté dans la zone des 200 milles, 1er juillet 1976

 

2 Hervé Laudrin, membre de l’Association entre la Communauté Economique Européenne, les pays africains et malgaches

La problématique en 1957 lors de la préparation de la signature du Traité de Rome était la nature des relations qu’allait entretenir la France avec ses territoires d’Outre-mer et ses colonies. La création de l’ Association entre la Communauté Economique Européenne, les pays africains et malgaches fut la réponse proposée.

L’article 132.3 du Traité de Rome précise que les six états européens de la CEE ( Espagne, Luxembourg, France, Italie, Belgique, Pays-Bas) s’engagent à “contribuer aux investissements que demande le développement progressif de ces pays et territoires.” Dans les faits cela concernait surtout les quatre derniers états cités. De fait, l’aide communautaire était seulement réservée aux colonies. Mais en 1062, au moment où Hervé Laudrin prend ses fonctions, la quasi-totalité des colonies sont devenues indépendantes.

 

Hervé Laudrin lors d’une conférence à Hambourg en janvier 1970

Conférence, Association entre la Communauté Economique Européenne, les pays africains et malgaches, Hambourg, 10 janvier 1970 © Communautés européennes

 

 

 

III Une diplomatie discrète

 

1 Interventions en Afrique

© Collection particulière

© Collection particulière

© Collection particulière

2 Rencontres avec des chefs d’Etat

 

Deux conceptions du monde

L’abbé Hervé Laudrin et le Président marxiste-léniniste de Cuba Fidel Castro, Photographie,  s.d. © Collection particulière

Fidel Castro “La justice révolutionnaire n’est pas fondée sur des principes légaux, mais sur des convictions morales…”, in L’héritage de Fidel Castro en termes de droits humains, un bilan terni par la répressionAmnesty international, 26 novembre 2016

 

Cette photographie date peut-être de 1971, année où il s’est rendu dans de nombreux pays d’Amérique latine

 

Passeport de l’abbé Hervé Laudrin

Passeport de l’abbé Hervé Laudrin, Photographie,  années 1970 © Collection particulière

3

 

Laudrin 8 Un engagement politique national et international