Laudrin 8 Un engagement politique national et international

 

Je remercie les personnes qui ont déjà pris contact avec moi, me permettant ainsi de travailler sur des documents originaux, et de mettre en ligne les photographies ou textes qu’ils m’ont envoyé.

Merci par avance pour tous ceux qui vont nous aider à construire une biographie historique, c’est-à-dire scientifique, honnête et équilibrée.

Vous pouvez me les envoyer soit par la page contact de ce site, ou par mon compte Facebook / gmail

Les documents que mes lecteurs m’ont envoyé paraîtront avec la mention © Collection particulière

ou si vous désirez qu’il soit fait mention de votre patronyme avec par exemple la mention de type  © yves.berthelot, Collection particulière

 

 

 

Laudrin 8 Un engagement politique national et international

Que trouve-t-on dans la valise qu’a laissée l’abbé Hervé Laudrin au Cercle d’Education Physique, le CEP de Lorient ?

 

Une photographie de l’abbé Hervé Laudrin, en soutane, à la tribune de l’Assemblée nationale

Valise de l’abbé Hervé Laudrin, L’abbé Hervé Laudrin à la tribune de l’Assemblée nationale, Photographie argentique, s.d. © Cercle d’Education Physique, 67 Rue Duguay Trouin, Lorient

 

 

I Le dernier député en soutane à l’Assemblée nationale

1 Combats

 

L’abbé Hervé Laudrin, un homme déterminé

 

INCIDENT ENTRE L’ÉVÉQUE DE VANNES ET L’ABBÉ LAUDRIN député U.N.R. du Morbihan

Publié le 12 mars 1965 à 00h00 – Mis à jour le 12 mars 1965 à 00h00

Vannes, 11 mars – La candidature de l’abbé Laudrin, député U.N.R. du Morbihan, qui se présente à Locminé contre le maire sortant, M, Kerrant (républicain indépendant), conseiller général, à la tête de la municipalité depuis vingt ans, a provoqué un incident avec le nouvel évêque de Vannes, Mgr Boussard, Celui-ci, consulté par plusieurs conseillers municipaux de Locminé, a notamment déclaré :

« A la question de savoir si M. l’abbé Laudrin a reçu une autorisation écrite ou orale de l’évêque ou d’une personnalité religieuse pour se présenter aux élections municipales, je dois répondre que je démens absolument ce bruit, d’où, qu’il vienne. M. Laudrin n’a aucune autorisation, ni de faire campagne ni a fortiori de constituer une liste et de se présenter aux élections. Le reste concerne mes relations d’évêque à prêtre et en raison de cela même ne peut faire l’objet d’aucune déclaration publique. »

A la suite de cette mise au point l’abbé Laudrin a précisé :

 » Je n’ai pas cru devoir solliciter l’autorisation d’entrer dans la bataille politique des élections municipales. Je n’ai en conséquence jamais déclaré l’avoir obtenue. Je suis rentré dans la vie politique en 1958 avec l’autorisation de mon évêque, alors Mgr Le Bellec, autorisation renouvelée en 1962. En acceptant l’invitation de mes compatriotes à me présenter aux élections municipales je reste simplement dans le cadre de mon mandat politique. Je suis d’ailleurs libéré de toutes charges ecclésiastiques. J’ajoute que je suis officiellement averti qu’il ne sera pris contre moi aucune sanction. « 

 

1973 législatives

Profession de Foi d’Hervé laudrin lors des élections législatives du 4 mars 1973

Union Républicaine Populaire (URP), Profession de foi, Elections législatives du 4 mars 1973, Papier, Procédé photomécanique,  29,7 cm x 21 cm, Imprimerie Bureau  Locminé, 1973 © Musée de Bretagne, Rennes

Union Républicaine Populaire (URP), Profession de foi, Elections législatives du 4 mars 1973, Papier, Procédé photomécanique,  29,7 cm x 21 cm, Imprimerie Bureau  Locminé, 1973 © Musée de Bretagne, Rennes

Union Républicaine Populaire (URP), Profession de foi, Elections législatives du 4 mars 1973, Papier, Procédé photomécanique,  29,7 cm x 21 cm, Imprimerie Bureau  Locminé, 1973 © Musée de Bretagne, Rennes

 

 

3 Interventions de l’Abbé Hervé Laudrin à l’Assemblée nationale

31 Interventions de l’Abbé Laudrin en faveur des travailleurs étrangers, dont les algériens, en France

L’abbé Hervé Laudrin à propos des travailleurs, dont les algériens,  venant en France :  » Il est humain de leur construire des chapelles et des mosquées. En effet tout être pauvre qui s’expatrie reste un mutilé tant qu’il ne découvre pas dans ses horizons familiers ses propres valeurs morales et spirituelles », Fonds d’action sociale pour les travailleurs étrangers, Projet de Loi, Journal Officiel, Débats de l’Assemblée nationale, séance du 16 juin 1964, page 1939

 

Texte intégral 1

Fonds d’action sociale pour les travailleurs étrangers, Projet de Loi, Journal Officiel, Débats de l’Assemblée nationale, séance du 16 juin 1964, page 1939 et suivantes

 

Texte intégral 2

Fonds d’action sociale pour les travailleurs étrangers, Projet de Loi, Journal Officiel, Débats de l’Assemblée nationale, séance du 16 juin 1964, page 1939 et suivantes

 

Texte intégral 3

Fonds d’action sociale pour les travailleurs étrangers, Projet de Loi, Journal Officiel, Débats de l’Assemblée nationale, séance du 16 juin 1964, page 1939 et suivantes

 

Médaille commémorative du député Hervé Laudrin

Médaille commémorative du député de la République Hervé Laudrin, verso, métal, 1968 © Collection particulière

Médaille commémorative du député Hervé Laudrin

Médaille commémorative du député de la République Hervé Laudrin, recto, métal, 1968 © Collection particulière

 

Plaque de député de la République

Plaque mise à la disposition de du député de la République Hervé Laudrin, s.d. © Collection particulière

 

II Député européen dès 1962

1

2

 

III Une diplomatie discrète

1 Interventions en Afrique

© Collection particulière

 

© Collection particulière

 

© Collection particulière

 

2 Rencontres avec des chefs d’Etat

Deux conceptions du monde

L’abbé Hervé Laudrin et le Président marxiste-léniniste de Cuba Fidel Castro, Photographie,  s.d. © Collection particulière

Fidel Castro « La justice révolutionnaire n’est pas fondée sur des principes légaux, mais sur des convictions morales… », in L’héritage de Fidel Castro en termes de droits humains, un bilan terni par la répressionAmnesty international, 26 novembre 2016

L’abbé Hervé Laudrin à propos des travailleurs algériens venant en France :  » Il est humain de leur construire des mosquées. En effet tout être pauvre qui s’expatrie reste un mutilé tant qu’il ne découvre pas dans ses horizons familiers ses propres valeurs morales et spirituelles », Fonds d’action sociale pour les travailleurs étrangers, Projet de Loi, Journal Officiel, Débats de l’Assemblée nationale, séance du 16 juin 1964, page 1939

 

Cette photographie date peut-être de 1971, année où il s’est rendu dans de nombreux pays d’Amérique latine

 

Passeport de l’abbé Hervé Laudrin

Passeport de l’abbé Hervé Laudrin, Photographie,  années 1970 © Collection particulière

3

 

Laudrin 8 Un engagement politique national et international