Laudrin 5 Un engagement dans la résistance

 

Je remercie les personnes qui ont déjà pris contact avec moi, me permettant ainsi de travailler sur des documents originaux, et de mettre en ligne les photographies ou textes qu’ils m’ont envoyé.

Merci par avance pour tous ceux qui vont nous aider à construire une biographie historique, c’est-à-dire scientifique, honnête et équilibrée.

Vous pouvez me les envoyer soit par la page contact de ce site, ou par mon compte Facebook / gmail

Les documents que mes lecteurs m’ont envoyé paraîtront avec la mention © Collection particulière

ou si vous désirez qu’il soit fait mention de votre patronyme avec par exemple la mention de type  © yves.berthelot, Collection particulière

 

 

 

Laudrin 5 – Un engagement dans la résistance

 

Que trouve-t-on dans la valise qu’a laissée l’abbé Hervé laudrin au Cercle d’Education Physique, le CEP de Lorient ?

 

Une lettre de De Gaulle à l’abbé Hervé laudrin

Le 28 avril 1969 à minuit 10, soit quelques heures après après le non au référendum du 27 avril, le Général de Gaulle a cessé d’exercer ses fonctions de Président de la République. Hervé Laudrin lui a écrit une lettre, qui doit se trouver dans les archives de la fondation de Gaulle à Paris. De Gaulle lui répond en tant que Général et non plus en tant que Président. Les deux hommes se souviennent de ce qui les a fait se rencontrer, leur combat commun pour une France libérée des nazis.

Valise de l’abbé Hervé Laudrin, Lettre du Général de Gaulle à l’abbé Hervé Laudrin, 1er juillet 1969 © CEP Lorient

 

 

I Que faire ?

1 Engagé dans l’armée française

2 Prisonnier au Stalag XB en Allemagne nazie

Il est fait prisonnier et transféré par train au nord de l’Allemagne,  à Nienburg sur la Weser, au sud de Hambourg , à mi-chemin d’une ligne qui court de Brême à Hanovre

Carte de l’emplacement de Nienburg sur la Weser  © Google 2020

Carte des différents camps à Nienburg sur la Weser, 1940 – 1945 © Hans-Jürgen Sonnenberg, Gefangen hinter Stacheldraht, Museumsverein für die Grafschaften Hoya, Diepholz und Wölpe e.V., Nienburg, 2005

 

Entrée du camp XB de Nienburg sur la Weser

Camp XB à Nienburg sur la Weser, Photographie argentique, 1940 – 1945 © Hans-Jürgen Sonnenberg

 

Mirador avec mitrailleuse, détail des baraquements des prisonniers

Camp XB à Nienburg sur la Weser, Photographie argentique, 1940 – 1945 © Hans-Jürgen Sonnenberg

 

Pour une étude approfondie de ce camp, voir la documentation impressionnante rassemblée sur le site suivant https://oflag-xb.monsite-orange.fr/

 

L’abbé Hervé Laudrin est assis, le deuxième à partir de la gauche

Prisonniers français dans le camp OFLAG XB de Nienburg sur la Weser, Photographie argentique, recto, 1940-1941 © Collection particulière

 

L’abbé a mentionné les dates de sa captivité ainsi que le nom du camp

Prisonniers français dans le camp OFLAG XB de Nienburg sur la Weser, Photographie argentique, verso, 1940-1941 © Collection particulière

 

Un historien allemand Hans-Jürgen Sonnenberg relate l’évènement suivant

« Im Juni 1941 gelang 13 französischen Offizieren die Flucht aus dem Lager durch einen Tunnel, den sie von der östlichsten Baracke über 50 m unter dem Zaun hindurch gegraben hatten. Zwei der Fliehenden schafften es bis in ihre Heimat, die anderen wurden schon nach kurzer Zeit wieder aufgegriffen. Als Gegenmaßnahme ließ daraufhin der Lagerkommandant einen 3,5 m tiefen Graben entlang des Zaunes innerhalb des Oflag ausheben. »

Hans-Jürgen Sonnenberg, Gefangen hinter Stacheldraht, Museumsverein für die Grafschaften Hoya, Diepholz und Wölpe e.V., Nienburg, 2005

 

Ce texte signifie que 13 officiers français se sont évadés au moyen d’un tunnel, et que deux d’entre eux ont pu rejoindre la France. Hervé laudrin en faisait-il partie ?

 

 

3 Retour à Lorient

II Résistance en France et passage vers l’Espagne

1

2 Il a vécu 14 mois en captivité

Qui a des renseignements là-dessus ?

3

Laudrin 5 Un engagement dans la résistance