Mes coups de cœur des réserves picturales de la Ville de LOrient

Mes coups de cœur des réserves picturales de la Ville de LOrient                 

1 Les oeuvres portant sur la Bretagne

Les réserves picturales de la Ville de LOrient recèlent nombre d’oeuvres magnifiques, qui malheureusement, par manque d’un espace d’exposition permanent – alors que LOrient est la troisième agglomération de Bretagne derrière Rennes et Brest – n’ont pratiquement jamais été proposées au public, sauf dans de rares expositions temporaires, ou extérieures à la ville, comme au Faouët, à Vannes ou à Quimper.

Je propose donc au lecteur – qui n’ a pas accès à ces créations artistiques pour les raisons évoquées ci-dessus – mes coups de coeur.

Des coups de coeur purement subjectifs, en fonction de l’émotion que ces images éveillent en moi, que ce soit sur le plan de la maîtrise technique, ou celle du sujet représenté. Mais l’essentiel du choix sera toujours un choix esthétique, toujours subjectif mais pourtant intemporel, celui de la Beauté.

Ces coups de coeur s’ajouteront petit à petit les uns à la suite des autres, en fonction de mon temps disponible et de la succession des jours, car comme dirait Sénèque, « Tout nous échappe, il n’y a que le temps qui soit nôtre. »

N’hésitez donc pas à revenir sur cette page. Il y aura plein d’autres oeuvres d’art contenues dans les réserves, toutes superbes.

 

Une des splendeurs des réserves picturales de la Ville de LOrient

© Merci de ne pas copier, transférer ou diffuser ces images

 

Clémence Molliet 1855 1938, Bretonne de Pont-Aven

Clémence Molliet 1855 1938, Bretonne de Pont-Aven, Pastel, 92 x 65 cm, s.d.
© Réserves picturales de la Ville de LOrient, inv. n° 165
Un très grand pastel de 92 cm de hauteur. Les bleus profonds du velours de la robe… les blancs immaculés des lys…  Une belle symbolique que je vous laisse découvrir. Décédée à Quimperlé en 1938, et quoique d’origine bordelaise, elle a toujours été passionnée par la Bretagne.
Avec son mari, elle fait construire une maison dans le village de Kerdruel, en Moëlan. Elle est l’auteur d’innombrables et délicieuses scènes bretonnes, comme Bretonne sur le chemin, Jeune bretonne à la coiffe, Bretonne et son enfant au clair de lune, Bergère bretonne, Petite bretonne aux roses trémières.
Alberto Carlos de Souza Pinto, Portrait de Clémence Molliet.
Portraiturée par son mari Alberto Carlos de Souza Pinto, Portrait de Clémence Molliet avec un pinceau de peintre, 185 x 83 cm, s.d.
© vente Lisbonne juin 2015
Clémence Molliet a en effet épousé en 1903 un peintre portugais, Alberto Carlos de Souza Pinto. Hasard des achats ou des dons, une toile de son mari, une magnifique toile, colorée, éclatante de fraîcheur et de jeunesse enfantine repose aussi, discrètement, à l’abri des regards, dans les réserves de la Ville de Lorient.
Une des splendeurs des réserves picturales de la Ville de LOrient
© Merci de ne pas copier, transférer ou diffuser ces images
Alberto Carlos de Souza Pinto, Jeux d’enfants, Jeux d’ombre.
Alberto Carlos de Souza Pinto 1861 1926, Jeux d’enfants, Jeux d’ombre, Huile sur toile, 50 x 65 cm, s.d. , 
© Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 210.
Un autre coup de coeur, un de mes peintres préférés du pays de LOrient, Un homme, comme l’aurait écrit Oriana Fallaci : Jean-Bertrand Pegot-Ogier . Tous les dons, peintre exceptionnel, cycliste exceptionnel, photographe, graveur, et ayant accepté de défendre son pays comme l’écrivain Charles Péguy jusqu’au sacrifice suprême, Pegot tué au front en 1915, à l’âge de 38 ans.
Une des splendeurs des réserves picturales de la Ville de LOrient
© Merci de ne pas copier, transférer ou diffuser ces images
Jean-Bertrand Pegot-Ogier, Danse bretonne, La Gavotte, Morbihan.
Jean-Bertrand Pegot-Ogier 1877 1915, Danse bretonne, La Gavotte, Morbihan, Huile sur toile, 21 x 27 cm, avant 1915
© Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 177
Une des splendeurs des réserves picturales de la Ville de LOrient
© Merci de ne pas copier, transférer ou diffuser ces images
Anonyme, Sardiniers devant LarmOr ?
Anonyme, Sardiniers devant LarmOr ?, Huile sur toile, 38 x 56 cm, s.d.
© Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 288
Une des splendeurs des réserves picturales de la Ville de LOrient
© Merci de ne pas copier, transférer ou diffuser ces images
Une de mes toiles préférées. Pour moi, c’est un tableau métaphysique du type de ceux que peindra Georgio de Chirico à partir de 1910. C’est d’une modernité absolue.
Etienne Bouillé, En espérant Camaret
Etienne Bouillé, En espérant Camaret, Huile sur toile, 73 x 116 cm, s.d. Toile achetée par la Ville de Lorient en 1897, Exposée parmi ses autres oeuvres au Musée Dousdebès de Lorient, une Exposition réalisée par la Municipalité de Lorient en 1899
© Réserves picturales de la Ville de Lorient, inv. n° 57
A bientôt pour la suite
Mes coups de cœur des réserves picturales de la Ville de LOrient